Kent County Cricket Club

Derek Redmond, ancien athlète champion du mon...Jackson Wray, club de rugby Saracens

Le Kent County Cricket Club (Kent CCC) est l’un des 18 clubs de cricket de comté de première classe qui constituent la structure nationale du Cricket Board d’Angleterre et du Pays de Galles. Le club s’est servi de la PPA et du TEIQue pour améliorer la performance individuelle des joueurs et cherche à déployer ces tests tout au long du cheminement des joueurs. Simon Willis, en tant que directeur de la performance de pointe, s’occupe de la seconde équipe et de l’académie tout en supervisant le programme de performance d’équipes.

Le défi

Le gardien de guichet-serveur du Kent CCC, Sam Billings, avait 22 ans et en était à sa première saison complète dans une équipe de première catégorie. Il remplaçait le joueur à succès de longue date Geraint Jones, ancien gardien de guichet-serveur d’Angleterre.

« Il remplaçait quelqu’un qui avait joué le même rôle pendant 15 ans au club, explique Willis, quelqu’un de haut niveau qui avait joué pour l’Angleterre à l’échelon le plus élevé. »

« Il arrivait dans l’équipe et devait respecter des standards élevés, il s’efforçait d’affronter de multiples pressions qui avaient des conséquences sur sa performance. »

Billings a demandé de l’aide à Willis : « Je n’obtenais pas les résultats que je savoir pouvoir obtenir. »

La solution

Willis, qui connaissait les évaluations psychométriques, a décidé que Billings, de même que d’autres joueurs professionnels, tirerait avantage de ce genre d’évaluation. « J’en avais fait quelques-uns moi-même dans le cadre de ma formation d’entraîneur. J’étais aussi à la recherche de quelques outils à utiliser sur les jeunes joueurs de l’académie, j’avais dans l’idée de tenter de déterminer certaines choses, comme le tempérament et l’ambition. »

Willis a d’abord dressé le profil de quelques directeurs principaux du club pour se mettre en train, dont l’entraîneur en chef, Jimmy Adams. Les résultats ont été si positifs que le club s’est engagé à utiliser les outils de Thomas juste à temps pour le début de la saison.

Un petit groupe de joueurs, dont Billings, ont suivi la PPA de Thomas, un questionnaire de huit minutes qui détermine de quelle façon une personne interagit avec son entourage. Willis compte mettre graduellement en œuvre la chose auprès des autres joueurs, de même que le TEIQue, une évaluation de l’intelligence émotionnelle.

Les résultats

Grâce à l’évaluation de Billings, Willis, qui a été formé par Thomas à donner de la rétroaction, a fourni au jeune joueur un plan de match personnel de 30 jours.

Billings se souvient : « J’ai fait les évaluations, elles m’ont révélé que je réussis bien en présence d’une structure, nous avons donc décidé que je suivrais un programme méticuleux en ce qui concerne ma façon de frapper, de garder, de me réchauffer et, en fait, à peu près tout, afin d’atteindre la cible que nous avions fixée, soit obtenir un hundred au championnat. »

Le programme a fonctionné et ma forme a tout de suite amorcé un tournant. J’avais besoin de constance et dès que je l’obtenais, tout commençait à se mettre en place. Le match suivant était contre le Surrey et j’ai pu obtenir 82 et 60 sans être éliminé pour les deux manches. Les conséquences se sont tout de suite fait sentir.

Sam Billings

En conséquence, Billings a été sélectionné pour le programme England Performance, il a été inclus dans l’équipe England Lions pour sa tournée en Afrique du Sud, il a reçu le titre de joueur de l’année lors des Spitfire Kent Cricket Awards, et il a été colauréat du trophée Walter Lawrence (offert au hundred le plus rapide de la saison du cricket de comté), et tout cela, cinq mois après son évaluation de Thomas.

Tout outil qui laisse un sportif prendre conscience de son potentiel et de ses échecs possibles finira par lui permettre de s’attaquer de front à n’importe quel problème. Plus de clubs devraient en tirer parti. Je dirais que, de nos jours, les entraîneurs doivent avoir l’esprit très ouvert. Les choses changent très vite, il est donc important de savoir comment tirer le maximum de chaque personne.

Simon Willis

Cependant, les outils n’aident pas seulement les joueurs à prendre conscience de leur potentiel, ils leur permettent aussi de saisir les occasions au-delà du sport, au moment de prendre leur retraite.

« Je crois que plus nous pouvons mettre l’accent sur les forces d’une personne, et trouver le genre de carrière qui s’ouvre à elle, plus cette personne a de chances de faire une transition plutôt que de finir sa carrière et espérer que quelqu’un lui donne simplement un emploi, lequel ne sera peut-être pas celui qui convient. »

« Travailler avec Thomas m’a fait un énorme plaisir. C’est l’une des organisations les plus professionnelles avec qui j’ai eu à travailler en sport et dans d’autres domaines. Thomas est une organisation très accueillante qui veut ce qu’il y a de mieux pour les personnes concernées, et j’espère travailler avec elle encore longtemps. »

Lydia Boucher

Lydia Boucher

Lydia joined the marketing team in 2013 after graduating with a degree in English Literature. She specialises in campaigns and internal communications and loves being able to fulfil her passion for writing in her day job. Outside of work, Lydia enjoys spending her summers at music festivals across Europe.